Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ABATE, Erasmo "Charles Bruni", "Erasmo Bruni", "Hugo Rolland"
Né le 15 février 1895 à Caseri (Italie) - mort en 1977 - Représentant de commerce ; décorateur ; fermier - UAI - USA, Ancône (Italie) & Puteaux & Passy
Article mis en ligne le 20 octobre 2006
dernière modification le 20 février 2012

par R.D.
logo imprimer

Erasmo Abate avait émigré très jeune aux Etats-Unis où il allait participer au mouvement anarchiste et syndivcaliste. Impliqué en 1921 dans la campagne en faveur de Sacco et Vanzetti, il était l’année suivante accusé d’activités antinationales et de syndicalisme criminel" et expulsé vers l’Italie. Sa participation à la lutte contre les fascistes lui valaient d’être arrêté et il s’exilait en France où il obtenait une carte d’identité au nom de « Charles Bruni » délivrée le 12 décembre 1923. Représentant de commerce il voyageait principalement dans la région de Lyon, Nice et Rome. Militant anarchiste il était à Paris le représentant de l’Union Anarchiste Italienne et était lié à BORGHI . Soupçonné de préparer un attentat contre le le Duc de Camastra membre du directoire du Fascio à Paris, il avait été refoulé à la frontière sur décision du Ministère de l’Intérieur.
Il était en 1924 membre du Comité d’action antifasciste italien de Paris. Il appartenait également à la Légion Garibaldienne de la liberté dont il démissionnait en février 1925
Sous le nom de « Erasmo Bruni » il avait pris la parole au cours de la réunion antifasciste organisée le 27 juin 1924 par la Fédération Anarchiste de la Région parisienne et la Ligue des réfractaires.
En octobre 1924, lors d’une perquisition dans sa chambre du 9 rue Collin à Puteaux, était découvert des exemplaires de la revue « PENSIERO E VOLONTA » et diverses brochures dont « Répression de l’anarchie en Russie soviétique » ainsi que des feuilles d’enrôlement dans les centuries prolétariennes en France. Il lisait à l’époque « LE LIBERTAIRE » (Paris) et « IL MARTELLO « New York)
Il avait ensuite habité 10 rue de la Tour d’Auvergne (Paris) et une nouvelle carte d’identité lui était délivrée à son nom le 12 janvier 1925
Un rapport de police de janvier 1926 signalait « qu’il observait au point de vue politique une attitude réservée, ne recevait ni journaux, ni convocations. Cet étranger est tenu en observation ».
Il retournait ensuite aux Etats-Unis où il travaillait comme décorateur et fermier et participait à la fondation du journal Germinal.
Erasmo Abate qui était retourné en Italie en 1960, est décédé en 1977 à Chapel Hill (Caroline du Nord).
Ses archives (dont une importante correspondance avec de nombreux militants -dont Ugo Fedelli, Virgilio Gozzoli, Errico Malatesta, Max Nettlau...) ont été déposées à l’Institut International d’Histoire Sociale (IISH) d’Amsterdam

P.S. :

APpo BA (rapport de janvier 1926)// Hugo Rolland Papers


Dans la même rubrique

0 | 5

ACCINI, Joséphine [épouse CAMILLONI]
le 31 mars 2018
par R.D. ,
Dominique Petit
ACKERMANN, Louis
le 18 mai 2017
par R.D.
ACKERMANN, Benoit, Balthasar
le 8 octobre 2016
par R.D.
ABALOS LARA, Antonio
le 4 octobre 2016
par R.D.
AARON, Caridad
le 10 septembre 2016
par Webmestre


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2