logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BOALA, Michel, Marcel
Né à Bordeaux vers 1866 - Cordonnier - Paris - Bordeaux
Article mis en ligne le 17 février 2020

par R.D.

Marcel Boala (parfois orthographié Beala avec lequel il ne faut pas le confondre) - avait été signalé en 1897 à Paris où il était membre avec Roubineau et Renoul du groupe L’Emanciaption . Il demeurait 1 Impasse de l’Orillon et tenait un débit de boissons-charbonnerie qui servait également de local au 19 rue des trois bornes. Il fut l’organisateur et participant avec notamment Roubineau de diverses réunions antireligieuses et de sorties champêtres.

Le 5 septembre 1897, avec notamment Robinson, Mary Huchet, Sadrin et Girault, il fut l’un des conférenciers sur l’inquisition espagnole, la patrie, le militarisme et la religion lors d’une sortie organisée au Bois de Vincennes. Selon les rapports heure par heure des indicateurs, le jour dit, un groupe de 16 compagnons dans 4 fiacres avait quitté le local de la rue des Trois Bornes pour gagner la Porte Dorée où ils avaient été rejoints par une vingtaine d’autres. Puis «  par petites fractions, ils s’étaient dirigé au lieu du meeting qui est encire inconnu ». Des affiches représentant Michel Angiolillo avaient été placardées sur les arbres et furent arrachées par les gardiens. Après une heure de discours et chants, qui avaient attiré autour du groupe une centaine de promeneurs, et auxquels participèrent notamment Béala (sic), Moriceau, Sadrin, Brunet , Roubineau et Ladignac, et après une ronde aux chants de La Carmagnole et du Père Duchene, les compagnons étaient repartis en chantant vers Paris pour aller dîner. En chemin, ayant croisé des jeunes filles conduites par des sœurs, ils avaient aussitôt entonné la Ravachole et Le Père Duchene. Se voyant suivi, certains crièrent "Mort aux Vaches " et tentèrent de chercher querelle aux policiers avant que Raubineau et Brunet ne les calment. Dix huit des compagnons, dont 3 femmes, participèrent au banquet et se cotisèrent pour payer le repas à 5 d’entre eux qui n’avaient pas d’argent. A la sortie du repas, et après avoir couru pour dé »pister les agents qui les surveillaient, le groupe arriva Place de la Bastille, toujours en chantant La Ravachole, Germinal, La Carmagnole… », Après avoir été dispersé par des agents, le groupe s’était reformé et avait regagné le débit de boissons rue des Trois Bornes, mais celui ci étant fermé, était alé au café Le Père André dans la même rue. Ils y discutèrent notamment sur le problème des mouchards et Boala comme Moriceau affirmèrent qu’ils étaient certains que Renard était un indicateur .
Dans les semaines qui suivirent et dans la crainte d’une nouvelle réunion dans le bois de Vincennes, les compagnons qui se retrouvaient le dimanche au local de la rue des trois bornes, étaient dès leur sortie suivis par divers agents en civil et bicyclette tandis que des gendarmes à cheval étaient réquisitionnés pour patrouiller dans le bois. Lors de ces filatures, parfois plusieurs compagnons furent interpellés – dont Boala, Jules Reaut, Edouard Pflug et Claudius Bornichon - pour avoir distribué Le Libertaire et Le Père Peinard sur la voie publique.
.

Le 12 septembre 1897 lors d’une réunion publique anarchiste organisée Faubourg du Temple sur l’alliance franco-russe et la répression contre les socialistes révolutionnaires et les anarchistes à laquelle avaient assisté une cinquantaine de personnes selon la police (250 selon un indicateur), et où il était l’orateur avec Roubineau , il avait notamment dénoncé la hiérarchie de l’église catholique, affirmant qu’à l’origine son fondateur Jesus était anarchiste, prêchant le communisme, le désintéressement, l’amour des hommes et que ses premiers disciples vivaient en communauté.

En février 1906 il était semble t il de retour à Bordeaux, dans sa ville natale, où il demeurait 4 rue des Cerons et avait été chagé de préparer l’organisation d’un congrès anarchiste.

Boala,inscrit à l’état vert n°2, n°3 et n°4 en fut radié radié en mai 1910.


Dans la même rubrique

0 | 5

BONJOMME, Jacqueline
le 13 juillet 2020
par R.D.
BONICEL, Alain
le 1er janvier 2020
par R.D.
BODDI Lorenzo
le 19 novembre 2019
par R.D.
BONO, Antonio
le 26 octobre 2019
par R.D.
BONHOME, François
le 26 octobre 2019
par R.D.