logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MAILLABUAU, Auguste, Léon
Né le 23 aoît 1863 à Paris VI – mort le 9 mai 1901 - Sommelier ; représentant de commerce - Paris
Article mis en ligne le 2 juillet 2021

par R.D.
Auguste Maillabuau

Tiré au sort Auguste Maillabuau avait été réformé pour varices. Le 19 avril 1889 il avait été condamné à 50 francs d’mende pour « vol » puis le 11 décembre 1891 condamné à 6 jours de prison pour « coups et blessures volontaires ». Depuis 1890 il avait été signalé comme « anarchiste et étant en realtions avec notamment Jourdan, Bondon et Spannagel, sans toutefois assisté aux réunions".
Le 31 mars 1894 il avait adressé une lettre au préfet de police pour protester contre la réputation d’anarchiste dangereux qui lui était faite. Il demeurait 14 Impasse des Couronnes où le 1er juillet 1894 il avait été l’obet d’une perquisition, arrêté, poursuivi pour « assocaition de malfaiteurs » et fiché. Lors de son inerrogatoire, il avait protesté qu’on le qualifie d’anarchiste, se définissant comme «  socialiste patriote et non révolutionnaire » et rapelant que lorsqu’il était président du syndicat des garçons marchands de vin, il avait fait exclure plusieurs anarchistes dont un certain Damour qu’il soupçonnait de l’avoir dénoncé par vegeance. Il fut incarcéré à Mazas, remis en liberté provisoire le 9 juillet et bénéficia d’un non lieu en juin 1895.

Il est décédé à Quiberon le 9 mai 1901.


Dans la même rubrique

0 | 5

MALPET, Jeanne [épouse PIVIER]
le 23 juin 2021
par R.D. ,
Dominique Petit
MAILLARD, Clotilde
le 23 février 2020
par R.D.
MALEVIALE , Fernand, François
le 18 juillet 2019
par R.D.
MAIRONE, Antonio
le 5 mai 2019
par R.D.
MAIRE, Georgette, Valentine
le 20 décembre 2018
par R.D.