logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MAURASSE, Armand
Coiffeur - Bordeaux (Gironde) – Marseille (Bouches-du-Rhône)
Article mis en ligne le 17 juillet 2008
Dernière modification le 9 décembre 2010

par R.D.
Armand Maurasse, Marseille 1940 (Archives Arru)

Militant d’origine africaine (sénégalais ?) que le journal La Petite Gironde, lors de l’affaire des « stérilisations » décrivait comme « un noir gigantesque », Armand Maurasse travaillait dans les années 1930 au salon de coiffure d’Aristide Lapeyre à Bordeaux. A la déclaration de la guerre il fut mobilisé et envoyé en Syrie. Lors de sa démobilisation, il ne put retourner à Bordeaux occupé par les allemands et gagna Marseille où il vécut chez Jean René Saulière André Arru avec lequel il forma le groupe libertaire international clandestin, se réunissant au quartier de Saint-Loup, qui tira tracts et papillons et émit de nombreux faux papiers : dès 1940 « avec lui [Maurasse] on commença à confectionner des papillons et des tracts tirés à la gélatine. On allait les glisser la nuit dans les boites aux lettres et les coller sur les poteaux de tramway »(cf. A. Arru).

A. Maurasse (hiver 1940-41)

Après l’arrestation d’Arru en août 1943 à laquelle il échappa ayant été prévenu par des voisins, il participa notemment avec François Deluret et le militant espagnol Escolas à un projet d’évasion qui ne put être mené à bien.

A la Libération Armand Maurasse donnait des cours de danse au studio Colisée de Marseille.


Dans la même rubrique

0 | 5

MAZEAUD, Pierre « Pierre HEM »
le 9 novembre 2019
par R.D. ,
Guillaume Davranche
MAURICE, Louise [née LAHAYE]
le 9 novembre 2019
par R.D.
MAURIN, Charles
le 19 août 2019
par R.D.
MAZEAU, Fernand
le 23 juin 2019
par R.D.
MAYNERIS, Pierre
le 11 février 2019
par R.D.