Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
IWASA, Sakutaro
Né en novembre 1879 à Tanage (Chiba) – mort le 12 février 1967 - Vendeur ambulant - Tokyo - Tanage
Article mis en ligne le 17 décembre 2007
dernière modification le 7 septembre 2023

par R.D.

Après des études de droit, Sakutaro Isawa, né dans une famille de paysans aisés du département de Chiba, avait émigré en 1901 aux États-Unis où, tout en travaillant et poursuivant des études, il fréquenta les milieux anarchistes et révolutionnaires. En 1906 il adhéra au Parti de la révolution sociale que venait de fonder le théoricien anarchiste Denjiro Koyoku à son arrivée aux États-Unis. En 1910, lors de l’affaire dite de la haute trahison –- un soi disant complot contre l’Empereur qui permit d’arrêter puis d’exécuter le 24 novembre 1911 une douzaine de militants anarchistes dont Denjiro Kotoku—, il écrivit une protestation sous forme de lettre ouverte adressée à l’empereur et à ses sujets.

Iwasa rentra au Japon en 1914 et retourna dans son village natal où il fut l’objet d’une surveillance policière. En avril 1919 il partit s’installer à Tokyo où l’année suivante il participa à la fondation de la Fédération socialiste du Japon et devint le rédacteur de son organe Shakai shugi (Socialisme). Iwasa, qui exerça une grande influence sur Sakae Osugi, devint après la mort de ce dernier, l’un des principaux responsables de l’anarchisme japonais avec entre autres Kenji Kondo et Shuzo Hatta. Très critique envers le syndicalisme, il fut dans les années 1920 avec Hatta le propagandiste de ce qu’on appelle « l’anarchisme authentique ». Il subsistait alors comme vendeur ambulant de brochettes de poulet.

A partie de janvier 1927, avec K. Kondo et Tatsuo Mizunuma, il fit paraître une cinquième série de la revue Rodo Undo (Mouvement ouvrier).

Après la guerre, Iwasa a participé à la formation de la Ligue anarchiste japonaise dont il fut nommé président. Après une scission de la Ligue, il forma le Club anarchiste japonais (Nihon anakisuto kurabu) qu’il anima jusqu’à son décès survenu le 12 février 1967.

Œuvres : - Les ouvriers et les masses (1925) – Ainsi répond l’anarchiste (1930) ; - A propos de la révolution (1958) ; - Souvenirs d’un anarchiste (1970).


Dans la même rubrique

IGLESIAS IGLESIAS, Julian « Tomas »
le 10 juin 2024
par R.D.
ISTACE Joseph, Léon
le 17 avril 2024
par R.D.
IGLESIAS, Florentino
le 24 mars 2024
par R.D.
IVANOV PAVLOV, Krastyo
le 16 février 2024
par R.D.
ISLACE, Léon
le 8 janvier 2024
par R.D.