Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

IACOPUCCI, Fabio

Né à Rome le 18 février 1955 — mort le 19 février 2009 — OAR — FAI — USI — Rome
Article mis en ligne le 29 janvier 2013
dernière modification le 20 juillet 2024

par ps
Fabio Iacopucci

Fabio Iacopucci (souvent orthographié Jacopucci) avait adhéré dès son adolescence au groupe Carlo Cafiero dans le quartier populaire de Garbatella à Rome. Il y fut un actif militant dans les années 1970, transmettant aux nouvelles générations la mémoire des vieux compagnons ayant participé à la guerre d’Espagne et à la Résistance. Il participa activement, à l’époque de la stratégie de la tension, aux campagnes pour la libération de Valpreda, puis de Marini et aux luttes étudiantes.En 1973 il avait été avec Tomasso Avesa le fondateur de la bibliothèque de l’Organisation anarchiste romaine (OAR) qui regroupait alors 13 groupes.

Après la scission survenue entre la Fédération communiste libertaire (FCL) et l’Organisation anarchiste romaine (OAR), il continua avec notamment Tommaso Aversa, de fédérer de nouveaux compagnons au groupe Cafiero et s’impliqua dans les luttes sur l’autoréduction.

Autour de 1977, il anima avec d’autres compagnons une émission sur la radio libre Radio radicale. Il fut également l’un des éléments moteurs de la création de la revue Libertaria (1999), trouva le nom « Saint-Michel avait un coq », pour le nouveau local de Trastevete et participa activement au soutien du Centre d’études libertaires de Milan et de la maison d’éditions Eleuthera.
A la fin des années 1970, il fut à l’origine de la constitution d’un collectif de travailleurs du ministère des finances lors de la reconstitution de l’Union syndicale italienne (USI).

Fabio Iacopucci

En 1991, pour le vingtième anniversaire de l’OAR (Organizzazione anarchica Roma), il avait été à l’initiative de la fondation du Cercle Bakunin qui organisa divers débats et conférences (sur C. Berneri, Passanante, L’École moderne de F. Ferrer…).

Fabio Iacopucci, qui était également un syndicaliste de base, connu pour son "oecuménisme et son non sectarisme" est décédé à Rome le 19 février 2009.


Dans la même rubrique

IGLESIAS IGLESIAS, Julian « Tomas »

le 10 juin 2024
par R.D.

ISTACE Joseph, Léon

le 17 avril 2024
par R.D.

IGLESIAS, Florentino

le 24 mars 2024
par R.D.

IVANOV PAVLOV, Krastyo

le 16 février 2024
par R.D.

ISLACE, Léon

le 8 janvier 2024
par R.D.