Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
SANTAMARIA, Francisco
Né à Burgos en 189 ? – mort en 1980 - Ouvrier charpentier - MLE – CNT – Burgos (Vieille-Castille) – Barcelone (Catalogne) – Majorque (Baléares) – Souppes sur Loing (Seine-et-Marne) - Hyères (Var)
Article mis en ligne le 11 février 2015
dernière modification le 26 octobre 2023

par ps

Francisco Santamaria avait commencé à militer à Burgos où, en 1927, Julian Floristan l’avait rencontré et lui avait donné à lire plusieurs brochures éditées par La revista blanca. Il travailla ensuite avec ce dernier aux ateliers de charpente de la ligne de chemin de fer Santander-Méditerranée dont il fut licencié en 1929. Peu après, suite à son activité antimilitariste, il gagna Santa Coloma de Gramenet (Barcelone) où il retrouva J. Floristan qui était alors le secrétaire du Comite Pro-Presos local.

En 1933, il alla s’installer à Majorque où avaient été déportés 4 militants de la CNT de Burgos. Lors du coup d’État franquiste de juillet 1936, il parvint à s’enfuir, à quitter l’île sur une barque de pêcheur dont il avait menacé et payé le patron et à gagner Barcelone où il milita au syndicat CNT du bois et travailla pour l’industrie de guerre.

Passé en France lors de la Retirada, il s’installa par la suite à Souppes sur Loing et continua de militer à la CNT en exil. D’une nature méfiante – il ne faisait confiance qu’à ceux qu’il connaissait bien – il refusa également d’apprendre le français, ce qui lui causa bien des problèmes. Après plusieurs opérations à l’hôpital de Fontainebleau, il avait été transféré à Hyères où il devait décéder en 1980 à plus de 80 ans.


Dans la même rubrique

SANTANA, Honorio, Bruno
le 4 février 2023
par R.D.
SARAFOV (ou SARATOV), Georges
le 18 janvier 2023
par R.D.
SANTOS, Antonio
le 14 décembre 2022
par R.D.
SARRAMIES, Pablo
le 27 octobre 2022
par R.D.
SARMALATTI
le 27 octobre 2022
par R.D.