Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CHARLIER, Gustave, Étienne
Né le 11 avril 1871 (ou le 31 mai) à Asfeld (Ardennes) - Ouvrier rattacheur ; ouvrier agricole – Haute-Marne & Marne
Article mis en ligne le 7 mai 2015
dernière modification le 27 octobre 2023

par ps

Gustave Charlier, né dans une famille de 8 enfants et dont un de ses frères, Octave, était également anarchiste, avait fait son service militaire en 1894. Il travailla ensuite comme ouvrier rattacheur et résida à Bazancourt (Marne). Fiché comme anarchiste « très exalté et dangereux » depuis au moins 1897, il fut signalé au début des années 1900 en Haute-Marne à Nogent puis en 1901 où il travaillait chez un jardinier de Langres. Pendant soin séjour en Haute-Marne, il n’avait « rien été révélé contre lui qui puisse suppose qu’il soit anarchiste ».

Inscrit à l’état vert n°2, n°3 et n°4 des anarchistes disparus et/ou nomades et objet d’une étroite surveillance, il se déplaçait dans l’Aisne et la Marne au milieu des années 1900 et accompagnait la veuve Taupin (65 ans), tenancière d’un stand de tir et de jeux forains. Il était parti au printemps 1906 de Vadenay (Marne) où il était depuis novembre 1905 domestique de culture chez un cultivateur, pour aller travailler à Saint-Étienne.

En décembre 1909 la police signalait qu’il venait d’être libéré de la prison de Rethel (Ardennes) et qu’il devait aller chez sa sœur en Meurthe-et-Moselle.

En 1911, venant de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle, il était recherché dans les Ardennes.


Dans la même rubrique

CHANTEGRELET
le 16 juin 2024
par R.D.
CHANDERLOT
le 16 juin 2024
par R.D.
CHANDELIER
le 16 juin 2024
par R.D.
CHACON PEÑA
le 19 avril 2024
par R.D.
CHABERT, F.
le 19 avril 2024
par R.D.