Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MARTIN HERRERO, Lorenzo
Mort en décembre 1963 - Cheminot - FAI – CNT - Bilbao (Eskadi)– Madrid (Nouvelle-Castille) – Valladolid (Leon) – Lorient (Morbihan) - Paris
Article mis en ligne le 30 mai 2020
dernière modification le 26 octobre 2023

par R.D.

Lorenzo Martin Herreo avait milité dans les groupes libertaires de Bilbao et Madrid puis à partir de 1932 de Valladolid où il aida notamment E. Carbo dans une école rationaliste. Il fut l’un des réorganisateurs de la CNT, le fondateur des Jeunesses libertaires (FIJL) et participa également à la formation de Comités de défense et à la fondation de la Fédération des industries ferroviaires (FNIF). Pendant toutes les année républicaines, il fut l’orateur d’un très grand nombre de meetings dans les villages de Castille et Léon.

Après avoir résisté au coup d‘état franquiste de juillet 1936, il gagna Madrid à la fin de la guerre, puis passa en France par Irun. Arrêté par ls gendarmes il refusa de s’engager dans la Légion étrangère et fut emprisonné puis transféré au camp de Gurs. Il fut par la suite enrôlé dans une Compagnie de travailleurs étrangers. Après la débâcle de juin 1940, il fut envoyé à Lorient. Au moins depuis 1943 il y participa à la réorganisation de la FAI et de la CNT en exil.

Après la Libération il était le responsable de la CNT de de la province de Valladolid au sein de la CNT en exil (1946).

Ultérieurement il déménageait en région parisienne, où il continuait de militer. Victime d’un accident de travail fin décembre 1963, Lorenzo Martin Herrero a été enterré à Paris le 2 janvier 1964.


Dans la même rubrique

MARTIN, Adolphe
le 31 décembre 2023
par R.D.
MARTIN ALQUEZAR, Manuel
le 9 juin 2023
par R.D.
MARTINEZ YUSTE, Ginés “VICTOR”
le 23 janvier 2023
par R.D.
MARTINEZ LUS, Mariano
le 28 décembre 2022
par R.D.
MARTINEZ, Manuel
le 23 octobre 2022
par R.D.