Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BOROVOI, Alexei Aleksevitch
Né le 30 octobre 1875 - mort le 21 novembre 1935 - Professeur de philosophie - Moscou
Article mis en ligne le 30 novembre 2006
dernière modification le 7 septembre 2023

par R.D.

Un des représentants les plus éminents de l’anarchisme individualiste, Alexei Borovoi était avant la révolution professeur de philosophie à l’université de Moscou. Pour lui, il n’y avait que “l’anarchisme individualiste qui soit la seule doctrine purement individualiste. D’après cette doctrine seulement, la société devient une abstraction qui ne peut plus opprimer l’individu ; grâce à cette doctrine, la liberté absolue de se déterminer cesse d’être un mot bien ronflant mais creux, et devient le principe réel et vital”. Très hostile à l’anarchisme communiste considéré comme “un compromis entre les aspirations à la liberté absolue de l’individu et l’obligation engendrée par les entraves ou restrictions que suppose toute vie sociale”, il condamnait la notion d’organisation - “le pouvoir surgit toujours là où est l’organisation” et déniait même à Kropotkine, Reclus, Most, Grave et autres théoriciens, le nom d’anarchistes, les considérant comme des communistes ou des socialistes. Pour lui " l’anarchisme communiste, comme forme et comme fond, n’est qu’une étape, quoique très importante, dans le développement de la pensée générale socialiste” (cf. "Les prédicateurs de l’anarchisme individuel en Russie", rapport de V. Zabrehjnev au congrès anarchiste d’Amsterdam, août 1907 in Les Temps nouveaux).

En 1918 il était le directeur du quotidien Jizn (Vie) à Moscou. Il tentait dans ses articles et ses livres de concilier l’individualisme et les doctrines syndicales. Les autorités bolchéviques l’ayant fait démissionner de sa chaire à l’université, il était par la suite obligé de travailler comme employé pour pouvoir subsister. Il était membre de la Fédération anarchiste de Moscou. Il a été ensuite commissaire dans l’administration médicale, mais avait été arrête à plusieurs reprises. En 1920, il publiait aux éditions Golos Truda de Moscou un livre sur l’anarchisme.

En février 1921, lor des obsèques de Kropotkine, il avait été l’un des orateurs anarchistes avec Fertens, Pavlov et Aaron Baron.

Le 1er avril 1921, avec A. P. Tsvietkov, A. Shapiro et S. Markus il fut le signataire d’ne lettre ouverte à Lénine et aux divers organismes communistes et syndicaux protestant contre les persécutions dont étaient victimes les anarchistes et s’associant à la protestation analogue signée par Emma Goldman et Alexander Berkman. Malgré la répression il particiapit aux réunions annuelles de commémoration de Kropotkinne et Bakounine.

En mai 1929, aprés avoir été révoqué de son poste à l’université de Moscou, il était arrêté une nouvelle fois et déporté trois ans à Viatka. A l’issue de sa peine, il était à nouveau condamné à l’exil intérieur. Alexei Borovoi est mort le 21 novembre 1935 en déportation à Vologda.

Œuvres : - Obshchestvennye idealy sovremennogo obshchestva (Moscou, 1906) ; -Istoriia lichnoi svobody vo Frantsii (Moscou, 1910) ; -Anarkhizm (Moscou, 1918) ; Litchnost’s i obshchestvo v anarkhistskom mirovozzrenii (Moscou & Petrograd, 1920).
Il avait aussi été l’auteur des avant-propos des traductions de "Les anarchistes" de Mackay et de "Anarchisme et socialisme d’A. Hamon.


Dans la même rubrique

BOULLANGER, Jules, Léon, Aristide
le 3 juin 2024
par R.D.
BOULANGER, Eugène, Oscar
le 24 mai 2024
par R.D.
BOURGAIN
le 22 avril 2024
par R.D.
BORGNIET, Joseph
le 5 avril 2024
par R.D.
BOUILLARD, Jules, Prosper
le 1er avril 2024
par R.D.