Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

AUL, Herbert

KPD — DAS — Allemagne — Paris — Barcelone (Catalogne)
Article mis en ligne le 12 février 2011
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Militant di parti communiste allemand KPD, Herbert Aul avait émigré en France après la prise du pouvoir par les nazis en 1933. Début 1936 il gagnait Barcelone.

Lors du coup d’État franquiste de juillet 1936, il s’enrôlait dans les milices. Membre du groupe anarcho-syndicaliste allemand DAS, il fit partie du groupe Erich Mühsam, commandé par Rudolf Michaelis et dont faisaient entre autres partie Ernst Appel, Bernhardt Pacha et Willi Winkelmann. Ce groupe gagna le front de Huesca le 27 août 1936 avec la colonne confédérale Los Aguiluchos qui comprenait quelques 2.000 miliciens. Il y participa aux combats jusqu’en novembre puis il intégra la Colonne Durruti où, tombé malade il était ensuite renvoyé à l’arrière à Barclone.

A partir de mars 1937, avec sept autres militants allemands — Helmut Aul, Albert Kille, Fritz Koehn, Helmut Klose, Heinz Petry, Philippe Urban, Richard Winkler — il fit partie à Port Bou des milices de contrôle de la frontière de la CNT. Arrêté en juin 1937, à la suite des affrontements de mai avec les staliniens, il fut emprisonné à la « cheka » communiste située Puerta de Angel à Barcelone. Fin 1937 il fut sans doute expulsé et regagna Paris où il milita au groupe local du DAS.


Dans la même rubrique

AUGUSTO, Diamantino

le 24 juin 2024
par R.D.

AUDO

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRY, Marie « ANDREE » [née LATINAUD]

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRECHT, Vilem

le 24 juin 2024
par R.D.

ASPEL CASADEMONT, Bartolome

le 24 juin 2024
par R.D.