Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
VERDIER, Joseph, Justin, Frédéric
Né le 3 avril 1871 à Mirepoix (Gers) - Boulanger pâtissier ; maçon - Reims (Marne) – Haute-Marne – Toulon (Var)
Article mis en ligne le 9 septembre 2015
dernière modification le 26 octobre 2023

par ps

Joseph Verdier résidait au début des années 1900 au 20 rue de la Glacière à Toulon où il travaillait alors comme maçon et figurait sur l’État des anarchistes du Var. Fiché à l’état vert n°1, n°2 et n°4 des anarchistes disparus et/ou nomades, Joseph Verdier était signalé dans l’Aisne, la Seine-et-Marne et la Marne en 1905, dans les Ardennes en 1906, en Haute-Marne en novembre 1909. Il tentait le plus souvent de s’embaucher dans les fermes pour y aider aux moissons. Il était borgne de l’œil droit. De 1902 à 1910, “vêtu d’un tricot marron à raies rouges” ou d’une “casquette jockey, veston noir et blanc, chaussé espadrilles”, il empruntait chaque année le même itinéraire le conduisant de Lyon à Saint-Claude ou à Lons Le Saunier en passant par l’Ain.

Au début des années 1910 il était toujours signalé comme circulant dans l’Aube et la Marne mais ne donnait lieu à aucune remarque défavorable. En janvier 1912, il fut radié des contrôles, étant considéré comme un nomade profitant de la qualification d’anarchiste pour obtenir des secours de route des autorités.


Dans la même rubrique

VERNIER, Henri
le 7 janvier 2024
par R.D.
VERRYCKEN, Laurent
le 3 janvier 2024
par R.D. ,
Dominique Petit
VEYSSEIRE, Michel« BIBI »
le 2 octobre 2023
par R.D.
VERNET, Louis
le 29 janvier 2022
par R.D.
VERDIER, Joan Pau [Jean Paul]
le 2 juillet 2020
par R.D.