Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
AIGLON, Barthélémy
Né le 17 décembre 1857 à Combs (Gard) - Marchand de sabots – Nîmes (Gard)
Article mis en ligne le 12 février 2010
dernière modification le 7 septembre 2023

par R.D.

Fils d’Antoine et Céline Lautier, marié à Clémentine Perron, Barthélémy Aiglon, qui demeurait 28 rue Bachelas à Nîmes, s’était engagé le 13 avril 1876 pour cinq ans au 12e Régiment de cuirassiers. En 1885 il fit un séjour en Espagne où il fut arrêté à Valencia d’Alcantara, emprisoné à Huelva et dont il fut expulsé comme anarchiste ; embarqué aux frais du gouvernement espagnol sur le vapeur Louis Albert à destination de Dunkerque, il y arriva en possession de faux papiers au nom de Williams Eugène et était accompagné d’un autre anarchiste, Guillaume Deschamps.

Début juin 1894 il revenait à Nîmes où, divorcé, il vivait chez sa mère qui faisiat commerce de l’huile. Il parcourait alors les marchés du département (Lédignan, Comps, Fons, etc) pour y vendre de l’huile. Le 16 septembre 1894 il fut arrêté pour « insoumission à la loi sur le recrutement de l’armée » et condamné à un mois de prison par le Tribunal militaire de Marseille. Il avait alors cessé tout militantisme et selon un rapport de police (10 novembre 1894) il était « honnête et laborieux » et n’avait « fréquenté ni café, ni cercle de cette secte » (anarchiste). Le 3 décembre 1894 il signait une déclaration au commissariat pour être rayé de la liste des anarchistes, inscription qui causait « un grand péjudice à son commerce ».


Dans la même rubrique

ALMEIDA, Sebastiao de
le 7 juin 2024
par R.D.
ALAVOINE, Arthur, Alexandre, François
le 24 mai 2024
par R.D.
AFFAIRE, Maxime
le 5 avril 2024
par R.D.
ALLASIA, J. B.
le 19 février 2024
par R.D.
ALBI SUCRU, Eugenio
le 13 novembre 2023
par R.D.