Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

CLUZEL, Jean “Janot”

Né à Vienne (Isère) le 26 juin 1925 — mort en 2010 — Ouvrier métallurgiste — FCL — FA — ORA — Annemasse (Haute-Savoie) — Nice (Alpes-Maritimes) — Québec
Article mis en ligne le 6 février 2012
dernière modification le 23 juillet 2024

par Marianne Enckell, R.D.

C’est pendant la Résistance que Jean Cluzel avait rencontré des anarchistes espagnols. A la Libération il s’était engagé et était parti pour l’Indochine. A son retour il fut vraisemblablement en contact avec la FCL. En 1959 il était fraiseur tourneur à Annemasse et avec Alain Thévenet fonda le groupe Durruti-Berneri de la Fédération anarchiste. Il avait alors des contacts avec d’anciens résistants de la région comme les instituteurs Roger Costaz et Berthier et le groupe, qui s’était rapproché de l’UGAC, fit du travail syndical et participa à la lutte contre la guerre d’Algèrie. Il ouvrit alors un café dans un quartier ouvrier en espèrant le transformer en lieu militant. Ce fut un échec et, suite à des prpblémes conjuguaux, il partit alors pour Sète dans l’intention de s’embarquer mais sans résultat.

En 1968 il était membre du groupe libertaire autonome de Nice et c’est lui qui, en octobre 1969, à Lyon puis à Nice, lors d’une rencontre entre l’ORA (Guy Malouvier et Michel Cavallier) avec le groupe qui allait adhérer à l’ORA, avait invité Georges Fontenis afin de nouer des contacts antre le MCL et l’ORA. Cluzel fut membre du groupe Varlin l’un des trois groupes ORA de Nice (Varlin Kronstadt, Petrichenko) et était très lié à Bruno Di Lorenzo Athos. le principal animateur de l’ORA sur Nice. Les 5-6 juin 1971 il fut l’un des délégués de Nice, avec Brunbo di Lorenzo Athos, à une rencontre nationale de l’ORA à Paris où le groupe présenta un texte sur « lutte armée et clandestinité ». Après qu’Athos dans une crise de jalousie ait tué un autre copain du groupe, il regagna la Haute-Savoie.

Dans mes années 1980 il participa régilièrement aux activités de la Coordination anarchiste de la région génevoise (CARG) et songea à s’établir dans la Communauté de Longo Mai. Puis il finit par partir au Québec où sa fille résidait et où il est décédé à la fin de l’année 2010.

Marianne Enckell


Dans la même rubrique

CLOUARD, Paul, Jules

le 10 mai 2024
par R.D. ,
Dominique Petit

CLIMENT CAMI, Juan

le 10 mai 2024
par R.D.

CLAUSELL, josé « CATERRE »

le 19 avril 2024
par R.D.

CLOQUIE, Oscar

le 31 décembre 2023
par R.D.

CNOCKAERT, Bernard

le 1er septembre 2023
par R.D.